Ma chronique → U4.Koridwen

Sans titre.png

Résumé : Je m’appelle Koridwen. Je suis la dernière survivante du hameau de Menesguen. J’ai décidé de me rendre à Paris. 541 kilomètres en tracteur, c’est de la folie, mais toute seule ici je suis trop vulnérable. Ma grand-mère m’a toujours dit que j’aurais un destin exceptionnel. C’est le moment de le vérifier. 


Mon avis : On se retrouve aujourd’hui avec la saga U4. Il s’agit d’une saga de quatre tomes qui relate les ravages du virus U4, qui a décimé 90% de la population, de quatre point de vue différent : celui de Koridwen, Jules, Stéphane et Yannis. On peut d’ailleurs les lire dans l’ordre que l’on veut. Dans ce tome, on suit Koridwen, une jeune bretonne vivant seule dans la ferme familiale depuis la mort de ses parents. Oscillant entre son attention pour ses animaux et son envie de mourir, Koridwen tente de survivre à la solitude qui la poursuit chaque jour. Pourtant, sous l’influence de l’esprit de sa grand mère et du maître du jeu « Warriors of time », elle décide d’entreprendre un dangereux voyage pour Paris afin d’accomplir son destin.

Pourtant pas très fan des univers post-apocalyptique, U4 m’a tout de suite donné envie de par son concept original. Mon choix s’est porté sur Koridwen car la couverture m’a immédiatement attiré. En effet, je trouve que Koridwen a une détermination dans le regard que les autres n’ont pas. On retrouve d’ailleurs très bien ce trait de caractère dans le livre.

Le début du livre a été un peu décourageant en ce qui me concerne, l’écriture est assez simple, trop simple.. Cependant, elle permet de poser les bases de l’histoire. Comme on peut l’imaginer, ce contexte post-apocalyptique entraine de nombreuses tensions entre les survivants. On découvre alors une Koridwen seule mais très dégourdie qui manie aussi bien le fusil que la traite des vaches.

Puis d’un coup, l’action commence. Il n’y a pas vraiment de transition car à partir du moment où Koridwen monte sur son tracteur et quitte sa Bretagne natale, c’est le flou total pour elle et pour le lecteur. Tout peut lui arriver, on est alors constamment sur le qui-vive à espérer que rien ne perturbe son voyage. Les émotions et les sentiments sont donc très bien exprimés, je me suis souvent surprise à avoir la boule au ventre pendant plusieurs passages, comme si j’étais Koridwen. On retrouve également un Paris à l’ambiance « The Walking Dead » très bien décrit, le décor se plante très facilement dans notre esprit lorsque l’on connait un minimum la capitale. L’atmosphère est pesante certes mais la façon dont se déroule l’histoire, à travers une comptine pour enfant, crée une sorte de bulle autour de nous qui réconforte malgré tout. C’est comme celà que j’ai vécu ma lecture.

Petit point noir : L’intrigue manque parfois de matière. J’ai trouvé certains passages superflus et sans intérêt pour l’histoire et qui apportaient même une certaine lenteur au récit par moment. En ce qui concerne les personnages, on oscille entre des personnages attachants et d’autres beaucoup moins intéressant et vide de sens à mon goût.

Lorsque j’ai terminé ma lecture, je me suis trouvée à la fois déçue et intriguée. Une bonne lecture que j’ai trouvé assez courte malgré tout. Je ne sais pas si une suite est prévue, je l’espère en tout cas.

Globalement, ce livre m’a fait ressentir beaucoup de sensations, comme si j’étais vraiment présente dans ce monde post-apocalyptique. J’ai été touché par le courage de Koridwen tout au long de l’histoire qui est en fait une quête vers son destin.

Conseil : Malgré quelques bémols, U4.Koridwen est un tome que je vous conseille pour son personnage attachant et son suspens omniprésent.

Si certains d’entre vous ont lu les autres tomes, me conseillez vous de les lire ?

Ma note : ❤ ❤ ❤ ♡ ♡

Et vous ? L'avez vous lu ? Voulez le lire ? Let's share ! ❤

6 Comments

Laisser un commentaire